Home // Blog // SWC 2020 : Résultat des Placements

Les Championnats du Monde comment très bientôt ! Il faut se dépêcher de trouver les dernières équipes. Et c’est ce à quoi servait ce Tournoi de Placement. Vous voulez savoir ce qui s’est passé ?

Nous vous l’avions déjà expliqué, mais pour les Championnats du Monde qui vont avoir lieu du Vendredi 15 Novembre 2019 au Dimanche 17 Novembre 2019, six équipes ont été déterminées par la Ligue Pro ou Smite Pro League ou SPL. Pour les deux dernières places, on a laissé la chance à tout le monde. Pour ça, des explications.

 

La scène compétitive avait été, par le passé, divisée entre les différents serveurs : Amérique du Nord et Europe qui ont toujours été liés, Amérique du Sud (souvent séparé entre Hispanophone et Brésil), Océanie un peu plus tard, et enfin les Chinois qui sont complètement à part et dont les serveurs ne sont pas du tout reliés aux autres. Malheureusement, en dehors de l’Amérique du Nord et de l’Europe…les résultats n’ont jamais été très probants. De fait, petit à petit, la compétition s’est restreinte et ce de plus en plus à ces deux régions.

 

Il y a donc fini par n’y avoir que les meilleurs de chacune des régions, qualifiés par la SPL. Mais Hi-Rez ne s’est pas arrêté là et a annoncé que les joueurs SPL devraient jouer en local. Donc les joueurs d’Amérique du Nord chez Hi-Rez, à Atlanta, et les joueurs Européens…bah…pareil. Autrement dit, tout le monde n’est plus qu’Américains, en gros. Ceux qui ne veulent pas changer de vie peuvent toujours jouer depuis chez eux en Smite Minor League…mais ils devaient plus ou moins faire une croix sur les Championnats du Monde. Ceux qui voulaient participer aux Championnats du Monde, ou SWC, devaient donc suivre les nouvelles règles d’Hi-Rez.

 

Mais il y avait aussi les joueurs Console. Ceux-ci jouaient à part. D’un côté les joueurs sur PS4, de l’autre les joueurs XBox ensuite. Ils se sont affrontés par le passé aux Championnats du Monde…Console. Il ne fallait pas mélanger les deux « disciplines ».

 

Cette année, il y a eu le « crossplay » et l’arrivée de la Switch. Mais les joueurs PS4 jouaient toujours dans leur coin ; les ligues étaient toujours séparées. Il y avait donc trois ligues : les PC d’abord, les XBox et Switch ensuite, et enfin les PS4. C’est pourquoi il y a eu une Minor League pour XBox et pour PS4, tant Europe qu’Amérique du Nord, encore une fois. Mais depuis le crossplay, beaucoup disaient que les joueurs console ne faisaient pas le poids face aux joueurs PC. De même, les joueurs d’Amérique du Sud ou d’Océanie ou encore de Chine ne faisaient pas le poids face aux Nord-Américains et aux Européens.

 

Préjugés ? Réalité ? Il n’y a pas réellement de manière d’en juger, malheureusement. Et pourtant…il y a eu deux cas. Le premier est une équipe d’Amérique du Sud qui s’est infiltrée à la Minor League et a réussi à faire de bons résultats. Et quand je dis bons résultats, ils ont été les Champions de la Minor League d’Amérique du Nord. Comme quoi, il ne faut pas sous-estimer ceux qui ne sont ni Européens ni d’Amérique du Nord ? Ouais, enfin…ce n’est que la Minor League…c’est pas comme si ils avaient leur place pour les Championnats du Monde.

 

De l’autre côté, les joueurs Console ont eu leur Championnat du Monde, comme d’habitude, mais juste avec quatre équipes. On en a parlé ici. Deux équipes ont, plutôt que de l’argent, réussi à se qualifier pour le Tournoi de Placement qui réunit en plus les meilleures équipes de Minor League de chaque région (Amérique du Nord et Europe, donc) et les moins bonnes équipes de SPL qui n’ont, contrairement à leurs adversaires, qui ont déjà leur place pour les Championnats du Monde.

Autrement dit, Hi-Rez a déguisé ce Tournoi pour « officiellement » laisser une chance aux joueurs Console et de Minor League de faire leurs preuves face aux pros afin de justifier et de montrer que les joueurs professionnels jouant chez eux sont les seuls à avoir le niveau de participer aux Championnats du Monde et montrer leur talent.

 

 

Enfin…il y a eu quelques accrocs dans le plan.

 

On commence avec les deux équipes console qui perdent. Jusqu’à là, c’est classique et normal. Comment une équipe console pourrait-elle perdre contre des joueurs PC ? Dans le doute, il est important à noter que les joueurs console ont joué sur clavier et souris…donc ils étaient désavantagés car non-habitués.

 

Au final, les deux premières équipes à être éliminées sont une équipe console et l’une des deux équipes internationales (mélangeant Européens et Américains (puisque Pro League à Atlanta…)) de Pro League. Quoi ? Une équipe de Pro League éliminée si tôt ? Juste après, un match assez étonnant a eu lieu : Hype Unit contre Hype Unit. Ouais. L’équipe PC contre l’équipe XBox. Forcément, les joueurs Console n’avaient aucune chance. Et pourtant, c’est l’équipe PC qui a été vaincue et éliminée ! Comme quoi…les joueurs consoles auraient-ils leurs chances ?

 

Ils finiront quand même par être éliminés, mais pas sans avoir éliminé deux équipes PC et ils perdront 2 à 1. C’était plutôt serré ! Leur victoire avait d’ailleurs été sans appel.

 

Que donne le classement final ? D’abord l’arbre de tournoi final :

 

A noter que, normalement, la finale aurait du être un Bo3. Si jamais l’équipe challenger venant du « loser bracket » avait gagné, il y aurait eu un autre Bo3 pour équilibrer le fait que l’équipe qui n’avait jamais perdu, ici SK Gaming, n’avait…jamais perdu. Mais les joueurs se seraient accordés à ne faire qu’un seul Bo3 et l’avantage des gagnants étaient non pas en Bo3 mais dans le Bo3. Autrement dit, on commençait à la revanche. Si SK Gaming gagnait la manche, tout était fini, sinon, il y aurait une belle finale. Normalement, il y aurait du avoir entre deux et six manches. Cela a été raccourci à une ou deux…peut-être que ça aurait été tout le temps les mêmes équipes et lassant au final vu qu’il n’y avait rien à gagner ? Après tout, les deux équipes avaient déjà remporté leur place pour les Championnats du Monde.

 

Quoi ? Je n’ai pas parlé des challengers ? Ah oui, un tout petit détail…sans importance, toutefois…c’est l’équipe…d’Amérique du Sud. Oui. Une équipe console est allée loin. L’équipe d’Amérique du Sud a réussi à se qualifier malgré que tous leurs adversaires étaient Nord-Américains ou Européens. Hein ? De la triche ? Peut-être…après tout, la seule autre explication serait que l’Amérique du Nord et l’Europe ne seraient pas les seuls à être dotés d’assez de talent pour se qualifier pour les Championnats du Monde. De quoi remettre en question la scène compétitive de l’année prochaine, non ?

 

Le classement final est donc :

1er : SK Gaming (Pro League, Amérique du Nord, qualifiés pour les Championnats du Monde !)

2ème : Sanguine Esports (Minor League, Amérique du Sud, qualifiés pour les Championnats du Monde !)

3ème : Simplicity (Minor League, Europe)

4ème : Luminosity Gaming (Pro League, Internationale)

5ème : Hype Unit Xbox (XBox, Amérique du Nord)

6ème : Spacestation Gaming (Pro League, Amérique du Nord)

7ème : Hype Unit (Minor League, Amérique du Nord)

8ème : OutCold Gaming (Minor League, Europe)

9ème : Obey Alliance (Pro League, Internationale)

10ème : Team RivaL XBox (XBox, Europe)

 

Impressionnant, n’est-ce pas ? Une équipe console a fini cinquième. Des Sud-Américains ont fini deuxièmes. Aucun Européen a été qualifié grâce à ce tournoi. Coup dur ou espoir ?

 

Côté Dieux joués, on a pas mal de choses à dire, en revanche. 73 personnages ont été joués. Isis et Perséphone ont été bannies ou jouées à TOUTES les parties. Amaterasu et Thor n’ont été que très peu absents. Merlin et Thor ont été les personnages les plus joués lors de vingt-trois parties, quasiment la moitié ! Amaterasu, Serket, Isis et Perséphone ont été bannies plus de la moitié des parties. Hel est le seul personnage à avoir été joué plus d’une fois et à n’avoir jamais perdu. Au contraire, Mercure est le seul personnage a avoir été joué plus d’une fois et à n’avoir jamais gagné !

 

Vous pouvez découvrir toutes les statistiques ICI !

 

Pour ceux qui sont intéressés par revoir les parties, je vous invite à les regarder ici :

0 Comments SUR " SWC 2020 : Résultat des Placements "

Laisser un commentaire

masquer

Stream

Télécharger le jeu

YouTube

Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Dernière Mise à Jour du slider : 20/06/2018

VIP SMITE FRANCE

LISTE DES MEMBRES VIP SMITE FRANCE:

  1. ► Jonathan Verpillot - 50.00 €
  2. ► Robin Misiak - 50.00 €
  3. ► Createcraft - 33.09 €
  4. ► Maxime Degheselle - 19.00 €
  5. ► Florimon Rousseau - 15.00 €
  6. ► Tilican - 11.00 €
  7. ► KaijuFenrir666 - 11.00 €
  8. ► Messyat - 10.00 €
  9. ► Jérémie Van Den Broeck - 10.00 €
  10. ► Lemathelin - 9.06 €
  11. ► Enzo Péric - 6.00 €
  12. ► Charles Delon - 5.00 €
  13. ► HH15HH - 5.00 €
  14. ► Venios twich - 5.00 €
  15. ► Kevin Bonavita - 5.00 €
  16. ► Levia - 5.00 €
  17. ► Auto-Entrepreneur - 3.00 €
  18. ► Furkan Celik - 3.00 €
  19. ► Taha Benbrahim - 2.85 $
  20. ► Dave Brillant - 2.00 €
  21. ► Soonkay - 2.00 €
  22. ► Enzo Péric - 1.00 €
  23. ► Jérémy KELLER - 1.00 €
  24. ► Matthieu Grandjean - 1.00 €
  25. ► Nathan Plisson - 1.00 €
  26. ► CAFARD - 1.00 €
  27. ► soimitD - 1.00 €

Ce titre est donné aux personnes réalisant tout don à Smite France.

Veuillez contacter une personne du staff pour toute modification de donnée vous concernant.

[Dernière mise à jour : 09/07/2019]

masquer
Copyright Smite France © 2013-2019
×