Home // Blog // MSI : Mid Season Invitational

Avez-vous suivi la scène professionnelle ? Vous êtes au courant du MSI ? Quoi vous ne savez rien ? Alors lisez !

La Saison 6 de Smite est venue apporter de nombreux changements à la scène professionnelle gérée par HiRez. En effet, les matchs, qui en dehors des grosses compétitions étaient auparavant joués en ligne, ont désormais tous lieu en LAN à Atlanta. Conséquence logique de ce choix, la Smite Pro League ne s’embarrasse désormais plus d’une division des équipes par région, et de nombreuses équipes mixtes, comprenant des joueurs Nords-Amércains comme des joueurs Européens, se sont constituées. C’est donc un spectacle inédit qui nous fut offert pendant la première partie de la saison, qui vit chacune des 10 équipes s’affronter pour déterminer lesquelles auraient la chance de se qualifier pour la MSI (Mid Season Invitational), tournoi qui aura lieu du Lundi 8 Juillet 2019 au Jeudi 11 Juillet 2019 et où les six meilleurs équipes s’affronteront pour la somme de 200 000 $. Nous vous proposons donc de vous présenter ces six équipes.


TEAM RIVAL :

Rang : 1 (8-1)

Roster : Arkkyl ( FRA, ADC), PolarBearMike (USA, SUPPORT), Pandacat (USA, MID), CaptainTwig (UK, JUNGLE), Fineokay (USA, SOLO),

Dieux favoris : He Bo (Pandacat), Achille (Fineokay), Hun Batz (CaptainTwig)

Point fort : Flexibilité

Point faible : Manque de constance

Melting-pot intéressant de joueurs Européens et Américains, Team Rival s’annonçait avant le début de la saison comme une bonne équipe avec, toutefois, de nombreuses interrogations : comment Pandacat, ancien ADC de très haut niveau, allait-il s’adapter a un nouveau rôle ? Fineokay, joueur qui affichait les saisons précédentes un talent certain, avait-il d’ors et déjà le niveau d’une équipe de premier plan ? Après trois saisons passées aux côtés de PrettyPrime, un des meilleurs midlaners du monde, CaptainTwig allait-il devoir changer son style de jeu ?

A toutes ces questions, Rival a su répondre positivement : Fineokay s’est dès le début de la saison révélé être non seulement à la hauteur de la compétition, mais également capable de carry des parties au point d’être considéré comme un des meilleurs joueurs du monde, tandis que Pandacat a fait preuve d’un godpool immense qui a su dissiper les doutes sur son changement de rôle.

Après une défaite 2-3 contre Team Dignitas lors de leur premier set de la saison, Team Rival est monté en puissance tout au long de la première partie de la saison en se montrant redoutable de flexibilité dans les picks&bans ; quoi que tout à fait aptes a jouer les Dieux les plus en vues du méta, la profondeur de leur godpool leur a offert des counterpicks décisifs dans leur classement final. Peut-être moins doués que d’autres équipes en late game, ils sont néanmoins une des seules équipes à faire preuve régulièrement d’une présence écrasante en early-game. Bref, une équipe tactiquement excellente et individuellement impressionnante qui fait partie des grands favoris du tournoi.


DIGNITAS :

Rang : 2 (7-2)

Roster : Ataraxia (UK, ADC), Trixtank (DAN, SUPPORT), Hurriwind (USA, MID), Qvofred (DAN, JUNGLE), Variety (UK, SOLO)

Dieux favoris : Serket (Qvovred), Ah Muzen Cab (Hurriwind), Bellone (Variety)

Point fort : Late game

Point faible : Early-game

Après deux saisons au succès mitigé passées avec le même roster, Dignitas a cette fois décidé de changer les choses et de remplacer Zyrhoes et Arkkyl par Hurriwind et Ataraxia. Le pari a semblé, au départ, réussi, puisque Dignitas a indubitablement été l’équipe à abattre du début de saison. Invaincus lors de leurs sept premiers matchs, les jaune et noir ont surpris beaucoup de monde en s’imposant comme une équipe solide et cohérente de vétérans semblant toujours avoir le dernier mot , comme en atteste leur nombre de sets gagnés 3-2 sur le fil du rasoir, plus important qu’aucune autre équipe.

Cette solidité fut notamment construite autour du late-game, période de prédilection pour Dignitas qui fut sans doute l’équipe s’étant le mieux adapté aux changements de la Saison 6 ayant rendu le Fire Giant bien plus difficile à tuer. A un niveau de compétition où la moindre erreur est sévèrement punie, Dignitas a su faire usage de son expérience en faisant moins de faux-pas qu’aucune autre équipe et en s’appuyant sur une frontline exceptionnelle et forte de trois saisons passées côte à côte, Qvofred ayant encore montré cette saison qu’il était un des joueurs les plus talentueux de l’histoire de la Smite Pro League.

Le tableau s’est néanmoins nettement noirci lors des dernières semaines de compétition où Dignitas n’a pas su se montrer aussi inébranlable qu’auparavant. Les jaune et noir se sont en effet inclinés lors de leurs deux derniers sets contre Renegades et eUnited, abandonnant ainsi leur première place à Team Rival. C’est donc une équipe en plein doute, et peut-être plus si favorite, qui disputera la MSI.


PITTSBURGH KNIGHTS :

Rang : 3 (7-2)

Roster : Vote (UK, ADC), EmilZy (DAN, SUPPORT), Zyrhoes (SUE, MID), Adapting (SUE, JUNGLE), Deathwalker (CRO, SOLO)

Dieux favoris : Osiris (Deathwalker), Jörmungand (Zyrhoes), Arachné (Adapting)

Point fort :Teamfights

Point faible : Plan de jeu trop prévisible

Le roster de Pittsburgh Knights est indéniablement celui qui aura le plus fait parler de lui avant même le début de la saison. Assemblage ambitieux de joueurs ayant marqué l’histoire de la Smite Pro League, l’équipe avait tout d’une super-team et, si certains les voyaient d’emblée dominer la compétition, d’autres s’interrogeaient sur leur capacité à faire jouer ensemble de si fortes personnalités.

C’est finalement une équipe entre ces deux horizons qui nous a dévoilé ses talents lors de la première partie de la saison. S’ils ont montré des faiblesses face à des équipes (Team Rival et Dignitas) plus rapides à s’adapter en début de saison, ils se sont lors de leurs derniers matchs montrés largement à la hauteur des attentes du public, ayant remporté 3-0 tous leurs sets victorieux.

Il n’aura pas fallu longtemps à Pittsburgh Knights pour faire taire les inquiétudes concernant leur capacité à jouer en équipe, et trouver un style de jeu original. En sortant de leur chapeau des picks comme Jörmungand mid, et en insistant pour donner à Adapting des assassins basés sur leurs auto-attacks comme Kali ou Arachné, cette équipe entièrement Européenne a surtout trouvé son succès via des drafts très orientés sur le dive de la backline adverse. Autant dire que ce ne sera pas une partie de plaisir de jouer mid ou adc face à cette équipe lors de la MSI, ou Pittsburgh Knights fera sans aucun doute, en compagnie de Team Rival, partie des grands favoris.


EUNITED :

Rang : 4 (6-3)

Roster : Emilitoo (SUE, ADC), KaLaS (CRO, SUPPORT), BigManTingz (UK, MID), Iceicebaby (BUL, JUNGLE), Benji (USA, SOLO)

Dieux favoris : Chronos (Emilitoo), Agni (BigManTingz), Athéna (KaLaS)

Point fort : Qualité individuelle

Point faible : Manque de cohésion

Avec un roster où Vetium (USA, ADC) jouait, en début de saison, en lieu et place d’Emilitoo, eUnited s’annonçait dès le départ comme un roster solide et expérimenté possédant un potentiel certain. L’organisation aura néanmoins fait le choix, quelques semaines après le début de la saison, de remplacer Vetium, joueur constant mais pas exceptionnel, par Emilitoo, double champion du monde et peut-être le meilleur adc de l’histoire de smite.

Aussi enthousiasmant qu’ait été le retour du joueur Suédois dans la Smite Pro League, eUnited a semblé payer un certain manque d’entrainement avec leur nouveau roster, le retour en forme d’Emilitoo semblant quelque peu tarder et l’équipe se reposant davantage sur les performances de BigManTingz et de Benji.

Malgré des résultats tout à fait corrects face à des équipes moins douées individuellement, il aura donc fallu attendre le dernier match de cette première partie de saison pour voir eUnited triompher d’une équipe du top 3, Dignitas. Si la qualité individuelle du roster n’est pas à mettre en cause, les observateurs ont néanmoins noté un manque d’identité collective, comme si l’équipe cherchait encore la façon dont elle souhaitait jouer. S’il reste difficile de savoir à quoi s’attendre de la part d’eUnited à la MSI, on ne peut que les imaginer s’être améliorés dans le temps qui séparera la fin de la première partie de saison du tournoi.


SPLYCE :

Rang : 5 (5-4)

Roster : Cyclonespin (USA, ADC), Aror (USA, SUPPORT), Venenu (USA, MID), Screammmm (USA, JUNGLE), Baskin (USA, SOLO)

Dieux favoris : Freyja (Cyclonespin), Hercule (Aror), Amaterasu (Baskin)

Point fort : Objective Control

Point faible : Prévisibilité des drafts

Difficile de qualifier la première partie de saison de Splyce autrement que d’étrange. Des cinq champions du monde en titre ayant débuté la saison, trois (Moswal, Cyno et Divios) sont partis suite à ce qui semblait être des problèmes d’ambiance au sein du roster, pour être remplacés aussitôt par deux autres champions du monde (Venenu et Screammmm) et Baskin, considéré comme un des joueurs les plus doués de l’histoire de Smite mais retournant sur la solo-lane après deux ans à jouer mid.

Ces bouleversements ont forcément laissé un goût amer et ne sont sans doute pas étrangers aux piètres performances de Splyce lors du début de saison. Depuis l’intégration tardive de Baskin au roster, néanmoins, les champions du monde en titre ont retrouvé une vitesse de croisière et ont paru impressionnant au point d’influencer largement le méta.

Si de nombreuses équipes se sont appropriées certains des picks de Splyce, comme le Hercule support d’Aror, c’est surtout de la prévalence de la relique Ceinture de Frénésie qu’elles ont pu s’inspirer, quoi qu’aucune autre équipe n’ait égalé l’efficacité des champions du monde en titre dans l’objective control. Les équipes d’Aror ayant néanmoins historiquement une certaine tendance à surexploiter les stratégies qu’elles inventent, Splyce devra se méfier des adaptations des autres teams lors de la MSI, ou ils s’annoncent comme le plus gros outsider malgré leur cinquième place.


RENEGADES :

Rang : 6 (5-4)

Roster : Funballer (UK, ADC), Iraffer (UK, SUPPORT), Dardez (FRA, MID), Cherryo (EGY, JUNGLE), Nika (GEO, SOLO)

Dieux favoris : Ah Muzen Cab (Dardez), Nezha (Cherryo), Khépri (Iraffer)

Point fort : Teamfights

Point faible : Objective control

Adjonction d’une duo-lane originale au noyau dur de Mousesports la saison précédente, ce roster plein de points d’interrogations voyait également, cette saison, un changement de rôle pour Dardez et le retour de Cherryo sur la jungle après un court passage en support. Le point commun de tous ces joueurs semblait être, dès le départ, une certaine volonté de prouver l’étendu de leur talent : s’ils ont tous été, ces dernières années, reconnus comme d’excellents joueurs, seul Iraffer, double champion du monde, possédant un véritable palmarès.

Funballer, en particulier, avait à coeur de faire oublier une saison 5 terrible avec SK GAMING, et s’est montré à la hauteur de la tâche dès le début de la saison. Si l’entrée tardive (du fait de problèmes de visa) des Renegades aura fait grand bruit, puisqu’ils ont commencé la saison 3-0 et mis fin à l’invincibilité de Dignitas, ils ont néanmoins paru faire preuve d’une certaine inconstance, et d’autres équipes ont su exploiter leurs défauts.

En effet, malgré une capacité évidente à jouer en étant derrière grâce à la qualité de leurs teamfights, résultat de la combinaison d’une frontline toujours prête à se sacrifier et d’une backline exceptionnellement douée mécaniquement, Renegades semble encore avoir une tendance à subir l’early game et à abandonner trop d’objectifs importants aux équipes adverses. Une première partie de saison mitigée, donc, qui aura néanmoins montré tout le potentiel de cette équipe dont les favoris devront se méfier lors de la MSI.

1 Comments SUR " MSI : Mid Season Invitational "

  • alt_example
    FunSoluces

    FunSoluces 9 juillet 2019 at 12 h 26 min - Reply

    Cet article m’a permis de voir qu’il y a toujours quelques français dans la compétition 😀

Laisser un commentaire

masquer

Stream

Télécharger le jeu

YouTube

Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Dernière Mise à Jour du slider : 20/06/2018

VIP SMITE FRANCE

LISTE DES MEMBRES VIP SMITE FRANCE:

  1. ► Jonathan Verpillot - 50.00 €
  2. ► Robin Misiak - 50.00 €
  3. ► Createcraft - 33.09 €
  4. ► Maxime Degheselle - 19.00 €
  5. ► Florimon Rousseau - 15.00 €
  6. ► Tilican - 11.00 €
  7. ► KaijuFenrir666 - 11.00 €
  8. ► Messyat - 10.00 €
  9. ► Jérémie Van Den Broeck - 10.00 €
  10. ► Lemathelin - 9.06 €
  11. ► Enzo Péric - 6.00 €
  12. ► Charles Delon - 5.00 €
  13. ► HH15HH - 5.00 €
  14. ► Venios twich - 5.00 €
  15. ► Kevin Bonavita - 5.00 €
  16. ► Levia - 5.00 €
  17. ► Auto-Entrepreneur - 3.00 €
  18. ► Furkan Celik - 3.00 €
  19. ► Taha Benbrahim - 2.85 $
  20. ► Dave Brillant - 2.00 €
  21. ► Soonkay - 2.00 €
  22. ► Enzo Péric - 1.00 €
  23. ► Jérémy KELLER - 1.00 €
  24. ► Matthieu Grandjean - 1.00 €
  25. ► Nathan Plisson - 1.00 €
  26. ► CAFARD - 1.00 €
  27. ► soimitD - 1.00 €

Ce titre est donné aux personnes réalisant tout don à Smite France.

Veuillez contacter une personne du staff pour toute modification de donnée vous concernant.

[Dernière mise à jour : 09/07/2019]

masquer
Copyright Smite France © 2013-2019
×