Home // Blog // Odyssée d’Héra – Histoire – Chapitre 1

L’Odyssée, c’est avant tout l’histoire d’un voyage à travers le monde ! Découvrez le premier chapitre de cette édition spéciale Héra !

Pour rappel, durant cette Odyssée, Héra voyage à travers les différents panthéons afin d’unir un maximum de dieux pour faire face à une nouvelle menace ! Toute cette histoire se déroule après les ravages du Ragnarök causées lors de l’événement « Insurrection Divine ».


CHAPITRE 1

Le mont Olympe était silencieux, alors que le monde qui l’entourait se consumait.

Les ténèbres régnaient au sein du majestueux palais érigé au sommet de la montagne. Aucune lampe n’éclairait ses salles remplies de fresques somptueuses, de mosaïques subtiles et de nombreux autres trésors juchés sur des socles dorés, fruits d’une éternité de conquêtes divines.

En ces lieux, tous auraient été époustouflés par ces visions, d’une telle magnificence qu’elles seraient capables de changer le cours d’une vie entière en un instant. Pourtant, elle passa à côté sans même leur jeter un regard. Seuls les froissements de sa robe et les pas de ses gardiens se faisaient entendre.

Elle pénétra dans la salle du trône, jadis un haut lieu animé où se pressaient dieux, champions et suivants alors que la musique accompagnait les débats passionnés des philosophes et les rires des convives. En ce temps-là, une puissance brute était contenue en ces murs où le destin était écrit, le sort du monde décidé.

Mais désormais, rien de tout cela ne subsistait ; le silence et la pénombre évoquaient un tombeau, aussi vide que le trône de marbre auprès duquel elle s’arrêta, et qui dominait la pièce depuis une estrade centrale.

« Vieux fou », murmura-t-elle en posant une main sur le bord du siège vacant. Son sourire discret en disait long sur les souvenirs d’amour et de gloire qu’elle se remémorait en cet instant précis. Ils étaient si distants désormais, au milieu de ces ténèbres.

Derrière elle, ses protecteurs frémissaient sous leur armure de bronze. Leur visière était baissée et détournée du trône. Ils ne supportaient pas de contempler le témoignage de leur échec.

« Ma déesse », tenta finalement le premier des gardes du corps. « Je vous en conjure, ne faites pas cela. »

Elle ne lui adressa pas un regard, les yeux toujours fixés sur le lacis d’éclairs qui ornait le trône. « Penses-tu véritablement pouvoir me faire changer d’avis, Helican ? »

« Il en va de notre devoir », répondit l’intéressé, serrant dans sa main la hampe d’une gigantesque lance. « Ce que vous désirez entreprendre implique de trop grands risques. »

« À tout le moins, nous devons vous accompagner », renchérit le second guerrier, « afin de veiller à ce qu’aucun danger ne s’abatte sur vous durant votre périple. »

« Ma dame », continua Helican en faisant un pas en avant et en baissant la voix, « je vous en supplie. Nous avons fait le serment de vous protéger. »

À ces mots, la déesse se détourna du trône.

Tout comme vous l’avez protégé, lui ?

Elle ferma les yeux l’espace d’un instant, et prit une longue inspiration en s’efforçant de retenir ces mots. Ils ne connaissaient que trop bien le prix de leur échec. L’univers entier le connaissait. Elle savait ce qu’ils ressentaient en cet instant, alors que le sang de Zeus maculait leurs mains ; ils tentaient de préserver ce qui pouvait encore l’être.

Elle riva son regard sur la visière de ses prétoriens, les dévisageant chacun leur tour. « Helican, Pryzarias, vous nous avez servis avec toute votre force, avec tout votre cœur. Mais je dois emprunter seule la route qui s’ouvre à moi. Je souhaite vous relever de votre serment actuel, mais vous en faire prêter un nouveau. »

Sans hésitation aucune, Pryzarias posa un genou à terre. Helican, l’espace d’un battement de cœur, plongea son regard dans celui de son interlocutrice, puis s’agenouilla également dans un tintement d’armure.

« Je vous somme de rester ici », déclara-t-elle d’une voix qui s’était faite plus dure et formelle. « Il vous incombe de protéger ces lieux », continua-t-elle en écartant les bras pour désigner le palais autour d’eux, « et toutes les splendeurs qu’il renferme. Vous devez le préserver, et le préparer. En faites-vous la promesse ? »

Les courtes lames suspendues à la ceinture des guerriers agenouillés quittèrent bruyamment leur fourreau, et tournoyèrent dans les airs, la pointe tournée vers la gorge de leur porteur. Ses gardiens lui accordaient leur soumission jusqu’à la mort, et la sommaient de les exécuter sur-le-champ s’ils s’avéraient indignes de leur serment. Elle attendit un bref instant, puis leur fit signe de baisser leur arme.

« Sur vos lames », reprit-elle. « Le jurez-vous ? »

« Nous le jurons », répondirent Helican et Pryzarius à l’unisson.

« Bien. » Elle les gratifia d’un sourire discret mais franc, et les invita à se relever d’un geste de la main.

Elle traversa la salle du trône dans sa longueur, ses sandales claquant doucement contre le sol de marbre. Elle fit halte devant les grandes portes qui donnaient sur le pic de l’Olympe, et sur le reste du monde extérieur. Son regard se posa sur cet immense portail où avait été sculpté Zeus éventrant le titan Cronos, rejoint par l’ensemble du panthéon afin de régner sur la création.

Elle s’attarda sur l’une des divinités. Ses suivants lui avaient demandé, après la tragédie, l’autorisation de détruire les représentations de ce dieu, d’en purger le palais, mais elle avait refusé. Celui qu’ils abhorraient, qui leur avait tout pris, resterait présent en ces lieux tant qu’elle était en vie. Il existe des crimes qui ne doivent jamais être oubliés, des plaies qui ne doivent jamais se refermer.

Elle s’avança et posa les mains sur la porte. La pierre était froide au toucher. Au-delà, elle sentait la présence du monde qui se consumait et hurlait, livré au chaos. L’air était saturé de sang divin et des lamentations des mortels, suppliant qu’on les délivre.

Cette délivrance, elle allait leur accorder.

« Ma dame », l’interpela Helican en descendant de l’estrade. « Ma déesse, pour quoi devons-nous préparer le palais ? »

Alors Héra, mère des dieux, ouvrit grand les portes, et la lumière inonda la salle du trône, en chassant les ténèbres.

« Pour mon retour », répondit-elle simplement, les yeux rivés droit devant elle, sur l’avenir. « Mon retour au pouvoir. »


ARTICLES / RÉCOMPENSES

Voici les articles achetables sortis pour ce premier chapitre de l’Odyssée d’Héra :

Thanatos
« CyberFaux »
Anubis
« Pouvoir Cosmique »

 

Discorde
« Chaos de Pixels »
Écran de Chargement
« Odyssée d’Héra »

 

Qui dit nouveaux articles dit nouveaux paliers de récompenses ! Voici donc les 4 premières récompenses :

 
5 Points Odyssée

Coffre Avatars Mignonnets

10 & 15 Points Odyssée

Coffre Bonus Odyssée d’Héra

20 Points Odyssée

Cadre de Chargement
« Odyssée d’Héra »


Alors, que pensez-vous de ce premier chapitre et des nouveaux articles qui sortent ce patch 5.17 ?

Vous pouvez retrouver de plus amples informations sur les Notes du Patch 5.17 et sur l’article réservé à l’Odyssée d4Héra !

0 Comments SUR " Odyssée d’Héra – Histoire – Chap... "

Laisser un commentaire

masquer

Stream

Télécharger le jeu

YouTube

Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Dernière Mise à Jour du slider : 20/06/2018

Twitch App

Image Ask.fm Smite France
Image Ask.fm Smite France
masquer
Copyright Smite France © 2013-2018
×